Le titre

 

Le choix du titre est l'élément le plus déterminant pour votre cours. En effet, c'est ce titre qui va être repris par les moteurs de recherches et qui va donc impacter sur le nombre de visiteurs qui accéderont à votre cours. Le titre sera, par ailleurs, la première information que vos visiteurs verront sur Tuto.com ou sur les moteurs de recherche. Un titre pertinent sera, ainsi, en mesure de capter rapidement leur attention avec pour objectif principal de faire passer vos futurs apprenants à l’action ; ce qui va permettre, en d’autres termes, de donner envie d’en savoir davantage sur le contenu de votre cours. Il est donc essentiel d’y apporter un soin particulier, autant que pour votre stratégie marketing de contenu dont il est indissociable. Et de suivre ces quelques règles qui vous permettront de créer des titres efficaces :

 

Concis et direct. Nous vous conseillons, d’abord, de ne pas choisir un titre trop long. Les titres concis et directs (punchy !) sont souvent plus efficaces ; entre 20 et 50 caractères recommandés. Par ailleurs, cela vous évitera qu'ils soient tronqués en raison d'une limitation de caractères.

Cohérent. Représentez toujours votre contenu de manière précise ; un titre trompeur ou inadapté au contenu de votre cours peut affecter directement votre audience et avoir une incidence défavorable sur le nombre de ses ventes. Aussi, un titre ne doit pas être exclusivement pensé pour le référencement. Soyez vendeur, tout en restant dans le vrai. Et éviter l’emploi, systématique, des superlatifs.

Pertinent. Veillez à ce que votre titre soit composé de mots-clés descriptifs et pertinents ; ceux-ci devront, idéalement, être placés en accroche. Et, le cas échéant, indiquez les numéros ou la spécificité des épisodes à la fin de votre titre (ex : Maîtriser After Effects - tome 1, les bases de la photographie - volume 2, créer un site ecommerce - intégration, etc.) ; une information supplémentaire qui permettra d’inscrire l'intérêt de vos apprenants dans la durée.

Verbe d’action. Privilégiez l’emploi de verbes qui mettent en valeur, de manière synthétique, les objectifs que votre cours va permettre d’atteindre. Les verbes d’action auront également l’avantage de rendre le titre (l’information transmise) plus dynamique et efficace. Exemple de verbe d’action : apprendre, créer, maîtriser, reproduire, améliorer, développer, réaliser...

Google Suggest. Si vous avez des difficultés à définir un titre pertinent ou que vous hésitez entre deux titres, nous vous invitons à faire un tour sur Google et saisir des variantes de titres possibles. Google Suggest (suggestions automatiques s’affichant dans la barre de recherche de Google et déterminées par les activités de recherche des internautes et le contenu des pages Web) vous aidera alors à prendre la bonne décision. Optez pour la variante qui est la plus souvent recherchée par les utilisateurs. La méthode consiste à saisir, dans la barre de recherche de Google, le nom du logiciel, de la notion ou du thème concerné, suivi d’un terme plus spécifique ou d’un lettre. Et reproduire la technique, au besoin, en sélectionnant une suite de suggestions. 

 

La description 

 

Informer. les objectifs pédagogiques que votre cours doit permettre d’atteindre,les différents points ou étapes qui mèneront à cet objectif (le parcours et la logique d'apprentissage),le public visé (débutant, intermédiaire, expert), les prérequis qui permettront, à vos apprenants, de comprendre et suivre votre cours sans difficulté, la version du ou des logiciel(s) utilisé(s) ainsi que les versions compatibles,les exercices (cas pratiques) que vos apprenants pourront réaliser,les fichiers et supports de cours qui seront fournis (fichiers sources, documentation, images, vidéos, bibliographie, etc.).

2.Optimiser votre contenu pour le SEO. 

La description de votre cours doit être, d’abord, un contenu de qualité adressé aux visiteurs. Toutefois, il reste essentiel que celui-ci respecte certaines règles de base afin de faciliter et améliorer son identification par les moteurs de recherche ; ce sont eux qui détermineront, en premier lieu, la visibilité de votre contenu.

Placer le contenu important en accroche (les mots clés) ; dans le chapeau et au début de votre description, des paragraphes… Et résumez les informations clés. De cette manière, vous vous assurerez une meilleure place dans les moteurs de recherches. Notez que seules les premières phrases de votre description apparaissent dans les résultats de recherche (rarement plus 10 mots) ou au-dessus de la ligne de flottaison d'une page de lecture. Il est donc indispensable d’y apporter une importance particulière.Selon ce principe, commencez toujours votre description par la structure suivante : "Dans ce tuto [nom du logiciel] + [version du logiciel], vous allez apprendre à [thème étudié] (...)". Cette accroche permettra, par ailleurs, d'annoncer d’emblée le sujet et l'objectif de votre cours.Utiliser des mots clés pertinents en rapport avec le contenu de votre cours, N’hésitez pas à élargir votre champ lexical en employant des synonymes liés à votre thématique et en variant votre vocabulaire. Les moteurs de recherche pourront identifier plus facilement les thèmes abordés et les associer aux bonnes requêtes. Élargir votre champ lexical, c’est également toucher à la question et aux enjeux du “corpus sémantique” qui permettra d’optimiser encore davantage le référencement de votre contenu en fonction du parcours et de l’intention réelle de l’internaute, modélisés par les données de navigation qui auront été recueillies (nous n’irons pas plus loin sur cette notion, dans le cadre de ce manuel, mais nous vous invitons à étudier ce point plus en détail - très intéressant...),Veillez, toutefois, à intégrer vos mots clés dans des phrases complètes de façon à ce que le contenu proposé reste de qualité et informatif.

 

Focus SEO : écrire une fiche produit qui sera bien référencée sur Google.

 

 

Requête principale et requête secondaires : identifiez votre requête principale c’est à dire le mot ou la suite de mots sur lesquels vous souhaitez vous positionner sur Google. Une fois la requête principale identifiée, essayer de penser à quelques requêtes secondaires, c’est à dire des requêtes utilisant des mots proches de votre requête principale (Google injecte de plus en plus la sémantique dans son algorithme de pertinence). Idéalement, vous allez devoir placer votre requête principale dans le titre de votre tuto, puis dans le texte de description de votre fiche produit.

Structuration du texte

Le gras : le gras, via la balise , est également un moyen efficace pour optimiser le référencement de votre contenu ; balise à laquelle Google accorde beacoup d’importance. Ainsi, utilisez le gras pour donner plus de visibilité à certains mots (requêtes principales et secondaires et autres mots importants) et aider Google à identifier plus facilement le sens et le contexte auxquels renvoie votre texte.

Les liens (internes et externes) : Google accorde également beaucoup d’importance au crosslinking et aux liens externes. Si vous pouvez linker certains de vos cours entre eux (ou vers ceux d’un autre auteur) ayant une cohérence et une proximité avec le sujet abordé, alors n’hésitez pas ! Ajoutez également un ou deux liens sortants (en privilégiant toujours la proximité avec le sujet). Linker vers une définition Wikipédia peut être une bonne idée pour envoyer un signal positif, invitant Google à considérer votre contenu comme étant de qualité.

 

3.Écrire pour le web. 

Une description efficace doit également prendre en compte les règles de rédaction spécifiques au média web. But de la manoeuvre : informer, convaincre, mais surtout permettre, à vos visiteurs, de trouver rapidement l’information qu’ils cherchent ; des visiteurs, par définition, impatients, volatils et saturés d’informations. Ce caractère versatile s’accompagne, par ailleurs, d’une difficulté accrue à lire sur écran ; certaines études ayant montré que la lecture sur écran était, en moyenne, 25% moins rapide que la lecture sur un support papier. Ces différentes contraintes obligent à rédiger un contenu adapté :

Utilisez des phrases courtes avant tout, en restant précis, clair et concisMettez en gras les idées principales et certains mots clés (avec modération)Utilisez des listes à puces et paragraphes afin de mieux faire ressortir les points importants et faciliter la lecture  Adaptez votre langage en fonction de votre cible (ex : pour un cours destiné aux débutants, un jargon trop professionnel pourrait donner le sentiment que le cours proposé est trop complexe et n’est pas à leur portée).Utiliser des synonymes et varier votre vocabulaire. Élargir votre champ lexical permettra également d’enrichir vos textes et éviter les répétitions. En d’autres termes, rendre la lecture plus agréable et permettre à tous vos visiteurs de s’approprier correctement votre message (tout le monde n’a pas les mêmes référents).Éviter l'usage du langage promotionnel (style commercial) et l’emploi des superlatifs (plus personne n’est dupe)  N’oubliez pas, enfin, de soigner l’orthographe, faute de quoi tous ces conseils (et vos efforts pour les suivre) pourraient s’avérer inutiles. Mots-clésPouvoir de l’espritExpressions-clésMots-clés généraux Google Suggest. Comme pour le choix d’un titre, Google Suggest vous aidera à déterminer les mots-clés les plus pertinents ; en d’autres termes, identifiés ceux qui seront potentiellement plus recherchés par les internautes et d’optimiser ainsi le référencement de votre cours. La méthode consiste à saisir, dans la barre de recherche de Google, le nom du logiciel, de la notion ou du thème concerné, suivi d’un terme plus spécifique ou d’une lettre et opter pour le terme ou les expressions les plus souvent recherchés par les utilisateurs.  Note : inutile de surcharger vos fiches produit de tags non spécifiques à votre cours, car ces derniers seront revus et modifiés, par l’équipe de modération de tuto.com, si nécessaire. Niveau requisDébutant IntermédiaireConfirmé  Logiciels / version

Avez-vous trouvé votre réponse?